L’AVF n’est pas considérée comme une maladie héréditaire, même si des facteurs génétiques complexes contribuent probablement à la survenue de la maladie.

Le plus souvent, le patient est le seul atteint de sa famille, et ses enfants n’ont (ou n’auront) pas d’AVF.

Il existe de rares cas familiaux.