Préparer

Médecins, étudiants et professionnels :

La grossesse est le plus souvent une période d’accalmie migraineuse.

 

Néanmoins il arrive que chez certaines migraineuse cela ne soit pas le cas et se pose le problème du traitement.

Concernant le traitement de crise, bien que les données de pharmacovigilance soient rassurantes, les triptans restent contre-indiqués pendant la grossesse.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être utilisés pendant la grossesse sauf après le 5e mois révolu de grossesse où ils sont contre-indiqués du fait d’un risque de non fermeture du canal artériel chez l’enfant.

Concernant le traitement de fond, il est rarement indiqué mais quand c’est le cas, les bétabloquants (antihypertenseurs dotés de propriétés antimigraineuse) ou les tricycliques (antidépresseurs dotés de propriétés antimigraineuse) peuvent être utilisés à la condition de les interrompre 1 mois avant l’accouchement afin d’éviter un sevrage brutal chez l’enfant au moment de la délivrance.

Il est important de rappeler aux migraineuses avec les "médicaments" à vertu antimigraineuse vendus librement en pharmacie ou par-pharmacie car certains sont contre-indiqués.


Pour plus de renseignements, les migraineuses peuvent consulter le portail ‘patients’ du site www.crat.org dédié au risque médicamenteux pendant la grossesse et l’allaitement.

Il convient également aux migraineuses de bien informer leur médecin traitant d’un désir de grossesse.

Dans ce cas il est souvent licite de ne pas envisager de traitement de fond en l’attente d’une amélioration naturelle sous l’effet de la grossesse et de ne proposer qu’un traitement de crise qui sera constitué par un anti-inflammatoire non stéroïdien ou/et un triplan.

  En appliquant cette démarche thérapeutique, il est important de rappeler aux migraineuses que toutes les données attestent l’absence de conséquences de la prise de triplans au tout début de la grossesse avant que ces dernières aient pu identifier le retard de règles.

SFEMC

Logo SFEMCLa Société Française d'Etudes des Migraines et Céphalées est une association régie par la loi de 1901.
La SFEMC a pour but de promouvoir et coordonner la recherche dans le domaine des céphalées, d'organiser des réunions scientifiques sur les céphalées et d'établir des relations aux niveaux national et international avec les groupes travaillant dans ce domaine.

» en savoir plus

Accès direct